Comment soigner les petits bobos de bébé ?

arnica contre les coups

Malgré la vigilance et les précautions des parents, les petits bouts de chou ne sont malheureusement pas à l’abri de petits bobos. Souvent dans la panique, on ne sait pas comment réagir. Voici les bons gestes à adopter.

Bosses et bleus

Lorsque bébé commencera à ramper et à marcher, la découverte et l’exploration de la maison seront certainement ponctuées de chutes, de chocs ou encore de collisions. Résultats : les bosses et les bleus se multiplieront.

Effrayant puisque généralement accompagnés de cris et de pleurs, ces petits accidents sont, dans la majorité des cas, sans gravité. Nul besoin de paniquer et d’appeler les urgences. Mon astuce ? Je lui fais un "petit bisou" sur le bobo et je lui donne 3 granules d’arnica montana 7CH. Par la suite, une fois que l’enfant est rassuré, j’examine bien l’hématome. Et s’il n’y a aucune plaie ouverte, que le coup a été vraiment fort, j’y applique une poche de glace. Attention, en contact direct avec la peau, les glaçons risquent de brûler l’épiderme très fragile des bouts de chou, d’où l’importance de les mettre dans un gant de toilette par exemple. Mettez ensuite de la crème destinée à éviter les hématomes.

Vous trouverez ce genre de remèdes du quotidien sur Ma santé d’abord qui n’est pas seulement un blog destiné aux nourrissons et aux bébés, mais vous pourrez aussi y lire des actualités, ainsi que de nombreux articles sur la santé en générale, les médecines douces, ou encore la nutrition.

Coupures et petites plaies

Toutefois, lorsqu’il y a du saignement, même très peu, la tâche risque d’être un peu plus hardie. La vue de leur sang effraye toujours les plus petits, voire même certaines mamans, surtout si c’est la toute première fois que ça arrive. Comment je procède ? Je commence par m’assurer que la coupure est bien superficielle, et je calmele petit monstre en le prenant dans mes bras et en lui parlant doucement.

pleures

Une fois l’orage passé, pour éviter que la plaie ne s’infecte, je la rince à l’eau claire en pressant délicatement les bords. Vous pouvez également utiliser du sérum physiologique. Je tapote délicatement la zone à l’aide d’une compresse stérile. J’y vaporise un spray antiseptique sans alcool. Et je termine par un petit pansement. Essayez les sparadraps avec les personnages de leurs dessins animés préférés. Succès toujours garanti !

Brûlures mineures et petites cloques

Les petites brûlures sont également monnaie courante chez les bébés et chez les enfants en bas âge. Si vous êtes en face d’une peau rouge, accompagnée de cris et de lamentation, c’est que votre bout de chou a dû laisser traîner ses mains ou ses bras sur une source de chaleur. Evidemment, c’est extrêmement douloureux : l’absence d’une grosse ampoule est le signe que ce n’est qu’une brûlure du premier degré.

Sans plus attendre et malgré les protestations de l’enfant, passez de l’eau froide sur l’ensemble de la zone touchée une bonne quinzaine de minutes pour soulager la douleur. Laissez sécher et appliquez une bonne couche de Biafine, en renouvelant l’opération plusieurs fois dans la journée. N’hésitez pas à lui donner du paracétamol s’il arrivait que l’enfant se plaigne encore de douleur. Enfin, les brûlures avec plus de huit centimètres de diamètre avec des cloques importantes remplies de liquide nécessitent sans plus attendre l’intervention d’un médecin.

Écrit par Lisa le dans Bébé

Partager ce billet

Commentaire

Nom

Adresse de contact

Commentaire

Code de sécurité : wyg84qx6jq