Petit guide des sièges auto pour enfants

Siège auto bébé

Difficile de faire une impasse sur le siège-auto, surtout si l’on veut se déplacer, ou partir en vacances avec son bébé. C’est l’un des équipements que j’ai acheté en premier. Et son choix était loin d’être une partie de plaisir.

Un siège-auto aux normes i-Size

Comme toute les futures mamans, avant tout, je me suis intéressée aux mobiles et aux doudous qui plairaient à mon bébé, et pour cela, j’ai privilégié la qualité en optant pour des articles signés Moulin Roty. Dommage d’ailleurs que la marque ne fasse pas dans les sièges auto car j’ai du, très rapidement, me focaliser sur des articles qui font moins rêver, qui ont trait aux différents modes de transport des bébés.

Et pour le siège-auto, une nouvelle réglementation de sécurité vient d’être imposée par l’Union Européenne depuis le mois de juillet 2014. Pour limiter les risques d’accident, la norme R129 ou i-Size renforce ainsi la sécurité des tout petits dans nos voitures. Si vous optez pour ces modèles, les sièges auto sont plus faciles à installer puisque l’ancrage se fait par l’intermédiaire d’un simple clip. Leur fixation est donc plus solide et plus stable. J’ai testé et je confirme.

De toute façon, pour moi, il n’était pas question d’acheter un modèle qui ne soit pas normalisé i-Size, même si leur prix est plus élevé par rapport aux autres. Toutefois, même si cette réglementation est dorénavant imposée aux fabricants, les autres modèles de l’ancienne norme Isofix sont encore tolérés jusqu’en 2021. Ne vous précipitez donc pas dans votre boutique de puériculture préférée si vous utilisez un siège auto, car l’achat de cet équipement reste tout de même un investissement conséquent.

Les critères d’achat

Siège auto enfant

D’après la législation en vigueur, pour tous les déplacements en voiture, les enfants seront impérativement à installer sur un siège auto jusqu’à leur dixième année. D’ici là, il se peut que les parents en achètent deux ou trois car le siège évolue avec l’âge de l’enfant. Et les premiers paramètres à tenir compte sont l’âge et le poids de son occupant. Les sièges auto sont classés ainsi en 5 catégories :

  • le groupe 0 pour les nouveau-nés ne dépassant pas les 10 kilos jusqu’à leur dix-huitième mois ;
  • le groupe 0+ de la naissance à 2 ans pour les poids inférieurs à 13 kilos ;
  • le groupe 1 pour les 1 à 4 ans de 9 à 18 kilos ;
  • le groupe 2 destiné aux enfants de 4 à 9 ans de 15 à 25 kilos ;
  • le groupe 3 pour les 7 à 10 ans de 22 à 36 kilos.

Me concernant, pour une question d’ordre pratique et économique, les modèles évolutifs me semblent un très bon compromis. Avec ces sièges-autos nouvelles génération, il est possible de les ajuster en fonction de l’évolution du poids de l’enfant.

Par la suite, il faut prendre en considération la forme. Proposant une position allongée, offrant ainsi un confort optimisé, les nacelles conviennent parfaitement aux nourrissons. Le siège coque n’est, par contre, recommandé qu’à partir de douze mois. Au moment de l’achat, vérifiez bien que le harnais de sécurité soit réglable à volonté et s’adapte à la taille du bébé. Et un dernier conseil, même si un siège auto revient cher, ne vous tournez surtout pas vers les occasions. Pour éviter les mauvaises surprises, il vaut mieux miser sur les neufs.

Écrit par Lisa le dans Bébé

Partager ce billet

Commentaire

Nom

Adresse de contact

Commentaire

Code de sécurité : pn8wkt7akc