L’ostéo pour bébé, pourquoi consulter ?

Pédiatre ostéopatheLes débuts de vie du nourrisson sont parfois difficiles : coliques, otites, pleurs, troubles du sommeil... Dans le cas d’une naissance prématurée ou d’accouchement difficile, le bébé peut aussi souffrir de certains traumatismes même s’ils ne sont pas visibles ou diagnostiqués médicalement. Le torticolis congénital affecte aussi de nombreux nouveau-nés. Autant de raisons pour consulter un ostéopathe.

Le bon thérapeute

Pour trouver un ostéopathe, rien de plus simple : consulter les Pages Jaunes à la rubrique Médecine manuelle/ ostéopathie. Pour trouver un ostéo spécialisé, pédiatre par exemple, se rendre sur le site des syndicats spécialisés comme Ostéos de France ou encore osteopathe-annuaire.fr : il est possible de faire une recherche géographique. L’affiliation du praticien à une fédération est toujours rassurante.

Devant le nombre croissant de formation à l’ostéopathie, il est vivement cosneillé de recourir à un ostéopathe qui soit médecin de formation car il pourra déceler des traumatismes plus graves ou non liés au mal initial. Enfin, côté prix, compter entre 50 et 70€ la séance ; à savoir que de plus en plus de mutuelles sont favorables à l’ostéopathie et peuvent rembourser tout ou partie de la consultation, ou avec un plafond annuel.

Quand consulter ?

La naissance, même s’étant bien déroulée en apparence, peut faire subir au bébé certaines pressions notamment au niveau du crâne : ces dernières ont parfois des répercussions non négligeables sur la colonne vertébrale et la mobilité des os. Parmi les perturbations rencontrées, diarrhées, sommeil agité, régurgitation, constipation, otites et conjonctivites à répétition sont possibles. L’accouchement par césarienne ou par le siège, ou après une grossesse difficile physiquement ou émotionnellement représentent des facteurs supplémentaires qui devraient amener à consulter un ostéo pour bébé.

Une aide précieuse

Mais que fait l’ostéopathe exactement ? Il manipule et mobilise doucement le corps du bébé, afin de soulager les tensions crâniennes par ex. et éliminer les traumatismes de la naissance. Ce n’est pas de la magie : le toucher du praticien stimule simplement le système osseux, musculaire et viscéral du tout-petit pour que le métabolisme se rééquilibre peu à peu de lui-même. Car dans le corps humain, tout communique et un trouble peut en entraîner un autre : ainsi, torticolis et coliques peuvent être intimement liés. De plus, la séance relaxera le bébé et améliorera sa résilience physiologique. Ouf !

Tout en douceur

Contrairement aux idées reçues, l’ostéo ne se contente pas de "faire craquer" les os, encore moins quand il s’agit d’un nouveau-né ! En fait, selon les écoles, certains thérapeutes ne pratiquent jamais cette méthode mais préfèrent un toucher lent, accompagné de palpations et de massages. Certaines manipulations permettent de relâcher les raideurs et les "stress" liés aux contraintes mécaniques subies par le bébé lors de la grossesse et de l’accouchement. D’autres ont pour but de solliciter, ou ralentir, le système digestif. La consultation dure entre 20 et 40mn, pas au-delà pour un tout-petit.

Écrit par Lisa le dans Bébé

Partager ce billet

Commentaire

Nom

Adresse de contact

Commentaire

Code de sécurité : ush3m73gux